MOOD - Doom

La période 1996-98 fut une période décisive pour la reconnaissance du hip hop "de province" aux Etats-Unis. On a eu droit bien sûr au succès public et "critique" du trisomique Master P menant tambour battant sa troupe d’erreurs de la nature, mais de nombreux groupes de notoriété moindre ont également fait leur apparition dans le circuit indépendant, se démarquant textuellement et musicalement des groupes new-yorkais et californiens. Mood faisait partie de ceux-là avant de signer chez Blunt.

TVT :: 1997 :: acheter ce disque

Originaires de Cincinnati, le groupe, composé de Donte et Main-flo au rap et de Jason à la réalisation musicale (fortement aidé par DJ Hi-Tek sachant qu’il bossait avec Mood avant de rejoindre Talib Kweli), pratique un hip hop mystique où se mêlent propos concrets et ésotériques. Heureusement, les auteurs de cet album possèdent un bon goût musical et une performance vocale dont ils n’ont pas à rougir devant la très illustre école new-yorkaise et démontrent que leur album possède de sérieux atouts dans la manche.

Les morceaux sont tour à tour brumeux, menaçants et mélancoliques et ne se détachent pas forcément l’un de l’autre. C’est une immense ligne droite avec peu de virages. On peut toutefois remarquer certains morceaux comme les très bruts et minimaux "The Vision" et "Peddlers of Doom" (avec un poème de Talib Kweli à la fin du morceau), le très bon "Another Day" (peut-être le single le plus évident de l’album), le magique "Peace Infinity" et surtout "Secrets of the Sand" avec la ligne de basse qui prend aux tripes, un des sommets de l’album. On peut remarquer la présence de Talib Kweli sur ¼ de l’album et des missionnaires Sunz Of Man sur le bon "Illumimated Sunlight", mais les talents confondus de Donte et Main-Flo prouvent que ces featurings ne sont pas forcément indispensables à la bonne tenue de l’album.

En conclusion, Mood nous offre un album très consistant, original, efficace et qui ne souffre pas de faiblesses apparentes. Un album qui faisait partie des bonnes surprises de 97.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1089

Fil des commentaires de ce billet