COMPILATION - Anticon Giga Single

Un peu plus d'un an après leur première compilation au titre un tantinet provocateur et prétentieux, Music for the Advancement of Hip Hop, Anticon revient avec une seconde compilation, un peu plus sobrement intitulée Giga Single. Entre temps, du chemin a été parcouru, des articles ont été publiés, des disques ont été pressés et des artistes sont venus s'ajouter à l'écurie Anticon.

COMPILATION - Anticon Giga Single

Anticon :: 2001 :: acheter l'album

Le problème avec les compilations, c'est qu'on est un peu obligé d'analyser chaque piste séparément afin d'en faire ressortir un tout. Tentons néanmoins d'en tirer des généralités. La première, évidente, est que le Giga Single n'a pas grand chose à voir avec Music for the Advancement of Hip Hop. Il est moins mixé, moins joyeux, mais aussi plus travaillé dans un sens (reste à savoir lequel), plus varié et, aussi étonnant soit-ce, plus expérimental. Peut-être même trop. Certains ont changé de style ou évolué, Sole pousse beaucoup plus sa voix, Dose fait du Dose, Alias s'est amplement amélioré, notamment à la production, Pedestrian articule presque et d'autres restent les mêmes : Sixtoo et Buck 65 ne chantent toujours pas et Controller7, DJ Mayonnaise et Jel s'imposent décidément comme de véritables producteurs sur qui il faudra compter à partir de dès maintenant.

Les nouveaux venus se fondent parfaitement dans ce paysage d'anticoniens vétérans: Why? et Odd Nosdam (que l'on retrouvent sur le brillant cLOUDDEAD aux côtés de Dose), Sage Francis des Non Prophets, Josh Martinez pas si fraîchement débarqué que ça vu qu'il a été signé l'été dernier, Leland des Insult 2 Injury et emynd. Donc au final, un tout en ressort, comme promis, à savoir une certaine cohérence dans les propos parfois incohérents et un ensemble incroyablement consistant. Comme promis, voyons ce qu'il en est des morceaux eux-mêmes.

Autant commencer par le pire, à savoir la performance de Sole sur "Silence (Poor Me pt7)". Je sais pas pourquoi, mais c'est typiquement le genre de morceau qui ne vieillit pas bien, même dès la première écoute, c'est dire. On s'efforce de l'écouter, on se force à l'écouter, mais non, rien n'y fait, ça passe pas. Donc, tant qu'à faire, autant passer au meilleur de l'album : "Inherited Scars", de Sage Francis, avec DJ Mayonnaise à la production. Celui-ci est aussi bon que le Sole est mauvais, et il a ma palme pour la production de l'année. Quand en plus les paroles sont pleines de sensibilité, vu que bon, il parle quand même de sa sœur et de sa tendance à s'auto-mutiler, et bien on obtient un petit bijou, tout simplement.

A côté de cela, on retrouve avec plaisir Them, dorénavant nommés Themselves (questions de droits d'auteurs ?), et on attend avec impatience leur prochain album ; mais aussi Sixtoo sur un beat du plus bel effet et sur un morceau que l'on retrouve par ailleurs sur Songs I Hate, son LP. Et puis y a pas à dire, Why? est parti pour être une pièce maîtresse de la scène indépendante spéciale et indescriptible. Pour ce qui est du reste, pas grand chose à analyser : "We ain't Fessing" est plaisant avec son sample de guitare, Buck 65 nous a habitué à des morceaux plus travaillés, mais on va pas non plus chipoter, et la collaboration de Dose et Sole ne plaira pas à tout le monde pour cause de beat sombre et lent.

L'autre force de cet LP tiens du marketing. Il se nomme Giga Single pour une raison : son prix. Vendu au prix d'un single, il suffirait d'un seul titre pour que votre argent soit amorti. Ce qui est bien, c'est qu'il y en a bien plus que ça, et encore, j'euphémise. Donc oubliez les quelques points négatifs énoncés ci-dessus, ce qui compte c'est qu'il ne restera pas dans sa boîte après seulement une écoute. Comme toujours avec Anticon, ce n'est pas le Giga Single qui vous fera changer d'avis si vous n'aimez déjà pas, mais ils prouvent une fois de plus qu'ils savent avancer sans stagner, par définition. Pour le meilleur, ou pour le pire, ça dépend.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/2610

Fil des commentaires de ce billet