ESAU - Interview

Pour cette première interview par des Français du très "underground ?" Esau, The Anti Emcee, comme il aime à se définir, nous vous offrons un petit tour d’horizon de l’univers de ce rappeur indépendant (dans tout les sens du terme), mais aussi des artistes qui l’entourent au sein du label The Mends Recordings. Et parce qu’on aime bien Esau chez Waxexpress, et qu’on partage la même vision du Hip Hop que lui, nous avons cru bon partager ce petit moment de sincérité avec vous.

Tout d’abord peux-tu te présenter ? Pourquoi avoir choisi ce blaze, Esau ? Es-tu croyant ?

Je suis Esau, l’anti MC, de Winston Salem, Caroline du Nord, des USA. Je crois effectivement en un être supérieur, qu’il soit Dieu, Bouddha ou Allah, je sais pas. Mais je crois qu’il y a quelque chose de plus que nous quelque part.

Peux-tu nous faire un bref historique de ton parcours ? Comment en es-tu arrivé à prendre le micro ?

J’ai pas vraiment de parcours. J’ai toujours été un fan de hip hop, alors quand j’ai vu que cet art se faisait maltraiter, j’ai pensé que c’était mon devoir d’au moins tenter de le sauver. Je voulais juste faire un disque qui ferait réfléchir les gens pour une fois, mais pas a la façon d’Anticon. Je voulais que quand les gens l’entendent la première fois, ils se disent : "ouais, c’est ce que je pense aussi".

Te reconnais-tu dans le hip hop d’aujourd’hui ? Si non, quelle est ta vision du hip hop ?

Je rencontre des gens qui ont écouté ma musique, et c’est cool. Je ne savais pas combien de personnes l’écouteraient, mais juste de savoir que certaines l’ont fait c’est sympa. Pour moi le hip hop c’est Slug d’Atmosphere, c’était Illmatic de Nas, le hip hop pour moi c’est l’unité à travers la musique.

Pourquoi te dis tu Anti-Emcee ?

Parce que je ne suis pas un MC ! Les MC's veulent devenir célèbres, veulent avoir de l’argent quand ils font des rimes, veulent faire des concerts, veulent rapper devant n’importe quel mic à chaque fois que c’est possible etc. Je le fais uniquement parce que j’ai quelque chose à dire. Je ne cherche pas vraiment à en retirer quoi que ce soit, donc c’est pour ça que je me contente de juste vendre en petite quantité . Tant que les gens l’entendent, c’est ça ma satisfaction. Peut-être que je peux faire écouter quelque chose de nouveau à quelqu’un de jiggy :)

Te considères-tu underground ?

J’imagine que c’est ce que je suis, si la définition d’underground est un style de musique. Si c’est un mot qui signifie "pas populaire ou commercial", c’est là que le mot devient plus flou, il nous faut un nouveau mot pour ce style de musique. Parce que j’entends tout le temps Jada Kiss et Camron dire qu’ils sont underground, mais ça ne correspond à aucune des définitions du mot que je vous ai données.

Pourquoi suggérer sur le livret de l’album de bootlegger ce dernier ? Tu penses qu’il est plus primordial que ton message soit entendu, plutôt que de vendre ?

Je ne suis pas stupide, je sais que beaucoup vont copier mon album de toutes façons, et je sais qu’il y a plus de trucs commerciaux d’achetés que de trucs underground. Tant que je m’en sors, ca me dérange pas. Tant que les gens reçoivent le message, je me fous de savoir comment il est arrivé à eux. Mais allez sur Napster, y’a pratiquement l’album entier dessus, et souvent je discute avec ceux qui ont cet album et je leur dit que j’apprécie le fait qu’ils écoutent ma musique.

Qui fait tes sons ?

Phatboy a produit la plupart de la musique, mais Damage de Yaggfu a fait 2 morceaux et Da Wizard, de Aahz 2 morceaux et MK Ultra du Canada 1 morceau. Mais si vous avez des beats qui me plaisent, je les utiliserai aussi.

Quels sont tes projets à toi et à ta clique de the Mends Recordings ? Qu’en est-il du projet drum’n’bass de ton album que certains attendent déjà ?

Je serai sur le nouvel album des Nobodies et je serai sur le single de Yaggfu - Mends travaille aussi sur un single de Ishkibibble. Je suis en train de travailler sur mon album de drum and bass, et jusque la le résultat me plaît vraiment. Mais au moins un single de plus sortira avant ca. Le nouveau s’appelle ‘Me & my Baby’ avec une nouvelle chanson qui s’appelle ‘Pete’s Keys’ sur la face B.

le mot de la fin…

Ma conclusion est la suivante : si tous vous n’arrêtez pas les clips genre "spread of the booty shaking, hot mami crystal, bling bling", vous êtes voués à passer une vie dans l’enfer du rap !!!!!

Merci.

ESAU - THE ANTI EMCEE

Traduction : Blougou
Une interview hiphopsection / Waxexpress

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1315

Fil des commentaires de ce billet