HUSTLA - Interview

Alors que leur premier EP Paris Bordeaux Vitry vient de sortir, certains d'entre vous se demandent peut-être : mais c'est quoi Hustla ? C'est qui ? D'où ils sortent ? Quoi ? Comment ça ils viennent d'Antarès ? Et c'est quoi ces histoires de modifications génétiques ? Ils sont comment dans la vraie vie ? C'est vraiment eux sur les photos ? Nos questions ne trouveront peut-être pas de réponse dans cet entretien quelque peu... décalé... Mais comme dirait l'autre : "au-delà existe une autre dimension, sonore, visuelle et mentale... Vous venez d'entrer dans la quatrième dimension..."

On va commencer par les présentations... qui êtes-vous ?

MF : moi c'est Deufré le Jouage aka Méga for, je viens d’Antarès, c'est ma planète natale. Vers 2 ans, en année terrienne, j'ai émigré, avec ma famille, sur la Terre, à Vitry-sur-Seine et c'est pas plus mal car j'ai des pouvoirs surnaturels genre Superman... Et c'est cool.

GR : Grems aka Super micro.

Le groupe existe-t-il depuis longtemps ? Comment s'est créée cette connexion Paris-Bordeaux ?

MF : sans rentrer dans les détails, Hustla existe depuis l'an 1998 à la suite d'une combinaison logique entre Grems et moi.

GR : y'a 3 ans et demi. j'habitais dans le 20e puis un jour lors d'un concert avec Kaliman j'ai rencontré des MCs de Vitry, on a créé l'Unité et Hustla est né au sein de ce groupe.

Qui fait quoi dans le groupe ?

MF : ben moi j'écris les textes et je fais les instrus et Grems se contente de faire de la figuration. Sinon plus sérieusement comme dit Grems, "lui y tague y graff et y rap et moi je gratte aussi la feuille les rattes et j'fais des instrus mais je joue pas de la gratte". (Outro mini EP Hustla)

GR : je rappe et je graffe, je m'occupe du graphisme.

Quelles sont vos influences, en tant que MCs ou producteurs ?

MF : tout ce qui sonne doux à mon oreille, ça va du bruit que fait le pied de Ken dans la gueule de Ryu, jusqu'a l'infini, et au-delà.

GR : en MC j'aime El-P, Cage, Eminem, Planet Asia, Wildchild. En son j'aime Pete Rock, Jay Dee, Madlib , El-P...

Votre première "claque" musicale ?

MF : Michael Jackson, il paraît que quand j'étais gosse il fallait en mettre une couche pour que je dorme.

GR : A Tribe Called Quest.

La dernière ?

MF : deux instrus que Larseine (petit reuf de James Delleck) a composé pour ma satisfaction personnelle.

GR : Daft Punk... Plus sérieusement Cannibal Ox ou tout le label BBE.

Hustla, Mega For, Super Micro, Le Jouage, Grems... D'où viennent ces noms ?

MF : ben que te dire... Ah Méga For c'est parce que dans mon groupe y'a un Super Micro, et Deufré le Jouage c'est... C'est moi quoi !

GR : du ghetto.

Pensez-vous que, un peu comme dans 'PGS', les gènes de 99 % des rappeurs français ont été modifiés afin d'éliminer leur créativité ?

MF : ça fait beaucoup 99% !

GR : oui.

Etes-vous sûr de ne pas être génétiquement modifiés vous aussi ? Pourquoi pensez-vous ne pas être comme eux ?

MF : parce que je suis moi !

GR : moi je suis un "PGS" c'est tout.

Avez-vous des activités "extra" Hustla, projets solos ou autres ?

MF : extra comme extra-scolaire ? et bien moi je pense retourner un jour sur ma planète, Antarès si chère à mon cœur, je fais aussi du foot sur Psone, j'me débrouille, je tape tout mes potes, c'est pas marrant. Je fais des photos de ma chambre aussi et des fois je bosse dans la vie.

GR : je travaille avec Steady, Kaliman, Kroniker, le Sept... Avec le Sept et Rodd on a un projet de compil.

Etes-vous des adeptes d'Internet ?

MF : non quand j'y suis c'est que je gratte chez un pote, qui est le plus souvent James, il est trop sympa ce type.

GR : c'est relou !

Que pensez-vous de votre EP ?

MF : ça c’est de la question..

GR : j'aime bien il y a du travail mais je suis satisfait, je préfère la 5 et la 1.

Celui-ci a été autoproduit... Par envie d'être totalement libre artistiquement ou parce que vous n'aviez pas le choix ? Des labels vous ont contacté récemment ?

MF : c'est bien que tu me poses cette question, et bien, El-P a voulu m'enrôler dans son Def Jux mais j'me suis embrouillé avec l'équipe et ça c'est pas fait, alors on a dû s'auto-produire avec les moyens du bord.

GR : nous n'aimons pas les contraintes.

Avez-vous des projets d'albums, de concerts, de nouvelles collaborations ?

MF : à part mon featuring avec toi, pour la compil "On sort nos potes de la rue piétonne", j'ai 2, 3 projets en cours entre Paris et Bordeaux en passant par Vitry, l'album Hustla c'est pour quand on sera plus meilleurs. Moi, je fais des concerts solos chez moi, si tu veux t'es V.I.P.

GR : secret défense, "UFO" style, donc c'est confidentiel.

Où et comment vous voyez-vous dans 5 ans ?

MF : au volant de ma Fiat Bravo, sur le périph’.

GR : je ne me vois pas.

Avez-vous un message à faire passer aux millions de jeunes qui lisent ces lignes ?

MF : c'est bien, ils savent lire !

GR : yo c'est ghetto !

Le mot de la fin ?

MF : mieux vaut rire de la vie qu’en pleurer.

GR : ghetto !

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1319

Fil des commentaires de ce billet