RACK-LO - Interview

Les Lo-Life Founders sont des cinglés magnifiques. Il n'y a donc rien de surprenant à découvrir un Rack-Lo, l'un d'entre eux, aussi hilarant, jouissif et terrible que ses propres albums. Il suffit de lire l'interview suivante pour le comprendre. Et ne snobez pas l'auto-promotion qui parsème chacune de ses réponses. Il le mérite.

Propos recueillis par Tytek
Traduction par codotusylv

J'ai lu quelque part que ta mère t'a chassé quand t'avais 14 ans. Tu peux nous en parler ? Comment as-tu vécu cela ?

Quand j'avais 14 ans, j'étais une tête de mule. Je n'écoutais vraiment personne. C'est à cette époque là que je me suis fâché avec ma mère. J'avais des problèmes avec la police, j'allais de Spofford à Riker's Island, je faisais le con à l'école, et elle a fini par dire "c'en est assez !". Je suppose que c'est ce qui l'a conduit à me foutre dehors et à faire de moi un SDF. C'était assez dingue, mais j'ai survécu. Ca m'a beaucoup appris. Yo, j'ai vraiment traîné des nuits entières dans la rue avant de me réfugier auprès de ma tante (Rebecca). Personne ne savait où j'allais. Aucun de mes potes. Mon pères m'a pas mal aidé pendant cette période. C'était une époque de lutte, mais j'ai fini par passer à travers.

Tu as grandi avec le hip hop parce que ton père était lui-même un grand fan de hip hop. Quels artistes t'ont marqué et influencé le plus depuis que tu écoutes du hip hop.

J’aime définitivement des tas de bijoux old school qui datent de l’Âge d’Or du hip hop. Les gens qui ont lancé les tendances, ceux qui ont changé le hip hop, ont porté le flambeau et rendu possible ce que les artistes font aujourd’hui. Je pense qu’en terme de qualité, il faut revenir dans le temps. Pour moi le meilleur était au début et j’espère que la culture hip hop va revenir à ça. Tiens, voici les plus grands groupes ou artistes solo selon Rack Lo : Run DMC, KRS1, Public Enemy, NWA, Kool G Rap, Biggie Smalls, Rakim, Redman, 2Pac et Jay-Z.

A en juger tes oeuvres, tu aimes vraiment le emceeing, les freestyles, les ego-trips. Pourquoi être devenu un emcee plutôt qu’un deejay ou un producteur ?

Je n’avais pas spécialement prévu que je deviendrai un mic controller. C’est juste quelque chose que j’ai été amené à faire. J’ai commencé pour m’amuser. Faire des freestyles, jouer avec les mots et les concepts sans préméditer ses jeux de mots. On s’amusait à fresstyler à longueur de journée, c’était comme notre boulot. En plus, j’étais cerné par le hip hop quand j’étais môme. Je me suis intéressé aux nombreuses facettes de cette culture. Que ce soit le graff, la break dance ou le deejaying, mais en tant que sapeur et entrepreneur des rues mon élément de prédilection est devenu le emceeing. Je me suis aussi intéressé au deejaying, en plus d’écouter de la musique, puisque je vivais au Marcus Garvey Village de Brownsville Brooklyn. Vers 1985-88 mon oncle était un DJ de renom dans ce quartier. Son nom était Dr. Tango. Personne ne pouvait les surpasser, lui et son crew, RIP (Rice Man). Je me souviens avoir assisté à des block parties et à des jams et l’avoir regardé faire son truc. Parmi les morceaux qu’il passait tout le temps, mon préféré était ‘My Melody’ d’Eric B. & Rakim. C’est monumental, c’est ça le hip hop !!

Comment définis-tu ton style ?

Mon style est "Spitacular". C’est comme ça que je le décris (NDLR : "spit" signifie "cracher"). Je suis un MC de type universel. J’adore défier les auditeurs, et les divertir à la fois. Quand tu écoutes ma musique, c’est comme quant tu entres dans un nouveau monde. J’emmène les auditeurs dans la dimension Rack Lo. Je les fais voyager et leur donne quelque chose de différent, de la musique "Spitacular". J’essaye de me surpasser en tant qu’auteur aussi. J’adore les paroles pleines de sens, les rythmes conceptuels et compétitifs et les idées. C’est ce qui m’anime dans le fait de cracher ("spitting"), défier l’esprit !

Tout le collectif Lo Life se focalise sur les polos Ralph Lauren. Tu peux nous expliquer ce fanatisme pour RL ? Pourquoi des polos RL ?

Je suis affilié à deux collectifs, Lo-Lifes et Spit Squodd. Lo Lifes c’est une bande de mômes de Brooklyn, NY, qui ont fait fureur dans les rues avec les fringues Ralph Lauren, du milieu des 80’s au début des 90’s. Nous sommes responsables des ventes démentielles sur ce marché, dans l’Amérique urbaine et au-delà. Nous nous sommes servis d’une ligne de vêtements difficilement accessible aux gens dans notre condition économique, et nous l’avons popularisée auprès des hiphopeurs du monde entier. La mode a commencé à Brooklyn, NY, puis s’est étendue à Philadelphie, à la Floride, au Texas, à la Caroline du Nord, à la Californie, au Japon, etc... Nous avons des suiveurs, le mouvement Loa-life est quelque chose de sérieux. Les Loa-Lives sont aussi légendaires que le Rock Steady en matière de culture hip hop. Nous avons influencé un tas de trucs !!! Nous avons marqué l’histoire à deux reprises, d’abord dans la mode des rues, et maintenant avec LA MUSIQUE... NOUS sommes sur un créneau b-boy/street/business !! Vous pourrez vous procurer les CARTES DE MEMBRES DE LA LO-LIFE très bientôt sur WWW.SPITFACTORYONLINE.COM.

Tes albums sont fondés sur le concept de la campagne présidentielle. C’est juste un concept rap ou tu es vraiment intéressé par la politique ? Sur ces albums, tu dis des trucs très sérieux avec humour et habileté, c’est ton but, parler de tout sans devenir ennuyeux ?

Je suis très politique et je le montre sur chacun de mes albums. Conceptuellement, l’un de mes alter ego est LE PRESIDENT et sa femme la 1ère DAME. Nous sommes la première famille du hip hop avec mon fils Christian alias Lo-Kid, et nous restons solidaires. Je m’essaie à des sujets sérieux, à condition que les gens soient impliqués !! J’utilise l’humour, ou simplement le réalisme. Je veux juste que mes fans sachent que je peux faire les deux. Sur mon récent album, Rack Lauren, j’ai rédigé ma propre version de la Consti2tion. Ca c’est vraiment politique. J’utilise des personnalités différentes quand je traite de situations différentes. Mais toute cette histoire de président vient de mon grand intérêt pour la politique et sur le cours du monde.

Sur certains de tes morceaux, tu rappes sur les instrumentaux d’autres artistes. Tu ne peux pas utiliser des originaux ? Ou alors c’est une façon de parodier ou de relire les morceaux d’autres artistes, comme tu le fais sur "Stole" avec l’instru du "Whoa" de Black Rob ?

C’est ce qu’on appelle être un "Hungry MC". Briser les règles, prendre des risques, faire le nécessaire pour être entendu par les masses. C’est ça le hip hop pour moi, créer à partir de rien. Nous fenons du hip hop brut et indépendant, sans rien devoir aux majors. Pour moi, c’est comme ça, je prends ce que je veux. De nombreux artistes attendent une signature avant de sortir, nous on s’en fout, nous nous signons nous-mêmes. Maintenant, on fait des trucs en indépendant. Nous jouons avec nos propres règles !! Rien ne nous retiens !!

Tu rappes souvent avec ta femme, Shileena / 1stladee. C’est plus facile de collaborer avec elle qu’avec d’autres gens ?

C’est le meilleur partenaire de rap que j’ai jamais eu. C’est une bénédiction. J’ai de la chance et c’était fait pour. Depuis que ma femme est impliquée dans ma musique, nos relations personnelles se sont renforcées. Et en plus, elle est real, c’est une vraie femme avec de vrais skills. C’était aussi ma Lo-Wife à l’époque de Lo-Life, nous sommes rencontrés en décembre 1989 et sommes restés ensemble depuis. Je suis le seul Lo-Life à avoir épousé la Lo-Wife qu’il avait en ces jours heureux. Nous avons aussi un fils (Christian). Nous allons devenir la première famille hip hop, père, mère et fils !!! T’as vu ça !!!

Comment t’es venue l’idée de la bande son Love and Loyalty pour l’article de The Source sur les Lo-Life ?

Nous voulions franchir une étape supplémentaire. En plus d’avoir une série d’articles dans The Source, nous voulions que les gens bénéficient d’un complément musical. Nous sommes le seul groupe à avoir fait ça. Love & Loyalty n’est qu’un début. Les Lo-Life Founders s’apprêtent à sortir un second LP Crownsville très prochainement. Prépares-toi à la suite à ces articles pour The Source. Nous faisons un autre article, et cette fois, il y aura de la pub à WWW.SPITFACTORYONLINE.COM "CE SERA UN STADE SUPERIEUR DANS NOTRE FOLIE". Si tu trouves que le truc avec The Source était bien, prépares-toi à recevoir une nouvelle dose.

J’ai entendu parler d’un livre et d’un film avec Thirstin Howl III. Tu peux nous parler de ces projets ?

Ouais, on en a plein en réserve. La masse de travail est terrifiante. Thirstin Howl III, les Lo-Lifes et moi-même travaillons sur un livre et un documentaire fondé sur l’histoire et l’héritage de Lo-Life. Il faut retenir que le mouvement Lo-Life a connus différents stades, différentes phases. Nous allons l’expliquer aux gens, de notre propre perspective. Nous pourrions écrire dessus éternellement, car notre mouvement est sans fin.

Tu es sur la compilation Projet Chaos, qui sort ces jours-ci. Comment t’es-tu retrouvé dessus ? Comment as-tu rencontré l’équipe de Waxexpress ?

Ma participation à la compilation Projet Chaos est le résultat de ma propre promotion. Je saisis toutes les opportunités de promotion pour les sorties de Rack Lo, c’est donc quelque chose de bien. J’ai pris contact avec Stéphane de Waxexpress et on y a travaillé. Je remercie tous les gens chez Waxexpress qui m’ont apprécié et qui m’ont donné cette chance. Yo, on essaye de venir en France pour donner un concert !! Ca serait génial. Vous autres, promoteurs hip hop, faites que ça se passe !! Contactez-moi à racklo@spitfactoryonline.com.

Qu’y a-t-il sur ta playlist en ce moment ? Quels sont tes MC’s préférés depuis le début de 2001 ?

En ce moment-même, je n’écoute rien, à part des instrumentaux live. J’essaie de rester dans mon propre monde. J’aime être comme ça, surtout que je prépare mon troisième LP, Aracknofoebia. Il doit sortir mi-2002. Cet album sera une nouvelle référence dans le hip hop. Quelques uns de mes artistes préférés en 2001 : MOP, Ghostface, 50 Cent, Big Pun, X-zibit, Esham, Thirstin Howl III, Killarmy, Sticky Fingaz, CNN, Wu-Tang, Dead Prez.

Mon nouveau disque Rack Lauren est disponible sur spitfactoryonline.com. MAINTENANT !!!! Vous pouvez aussi le choper sur waxexpress.com. Nous avons d’autres sorties de prévues. Connecte-toi à WWW.SPITFACTORYONLINE.COM pour plus d’infos sur RACK LO, THIRSTIN HOWL III, MASTER FOOL, LO-LIFE FOUNDERS

· L’album de Thirstin Howl III Serial Skiller sort en octobre sur spitfactoryonline.com
· Le nouvel album de Rack-Lo, Aracknofoebia, sort mi 2002
· Le premier album de Master Fool, Brownsville Kid sort bientôt

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1370

Fil des commentaires de ce billet