DELEGATES OF CULTURE - Headcleaners

Cher auditeur, tu aimes te pavaner dans ton plumard en écoutant le dernier Vicious Circle ou le dernier Villains. Tu aimes tortiller ton corps d’athlète comme une pute sur les derniers sons du So Solid Crew. Tu es ravi que Roots Manuva et New Flesh sortent enfin des albums dignes de ce nom. Tu ne sais plus où donner de la tête entre les dernières productions de Braintax ou celles de Task Force.

Autoproduit :: 2000

Cher auditeur, tu aimes le hip-hop anglais tel qu’il peut laisser paraître actuellement, tu aimes la musique de qualité, alors pourquoi aller chercher plus loin en matière de hip-hop anglais. Bref, cette mixtape présentée par Delegates Of Culture ne sera sans doute pour toi que d’un intérêt mineur.

Mais qui sont les Delegates Of Culture ?

C’est un collectif né de la fusion de deux groupes dont les membres fréquentaient l’université de Cambridge (certains membres sont de nationalités canadienne, serbe ou encore allemande, et étaient en principe de passage pour leurs études). Ils enregistrent une mixtape durant l’été 2000 à partir d’une réserve d’instrumentaux finis, sur laquelle se retrouvent les Delegates Of Culture eux-mêmes bien sûr mais également quelques invités dont certains que tu reconnaîtras.

Bon, sinon la mixtape en elle-même ?

Pour te donner une idée, cette mixtape renoue avec les sons futuristes et sombres. Certaines productions (les trois-quarts par Bee109 et Ax-Wax, le reste par Chris Groove, Dr. Skuffman et S-Class) sont très marquantes et assez originales, même si l’ensemble reste hétérogène et peut pêcher à quelques moments. Par exemple, on aurait pu se passer des samples de pianos lancinants pas toujours les bienvenus et de ces drums qui manquent de percussion. Mais peu importe puisque la plupart des MC’s ne manquent pas à leur devoir. A ce moment là, il est inévitable de te parler de la présence de Roots Manuva (sur un freestyle et le posse cut de fin d’album) et de Taskforce (Chester P toujours aussi gavant, Farma G toujours meilleur que son pote), mais franchement, auditeur, là n’est pas l’intérêt premier puisque les Delegates Of Culture eux-mêmes gagneraient à être mieux connus. Férus de punchlines complexes et de métaphores tordues, les Delegates et leurs invités ne déméritent aucunement leur place au micro… Mis à part Oxide (d’origine inconnue) qui, même s’il bénéficie d’un des meilleurs beats, réalise une performance moyenne. On peut également signaler la présence de deux solos produits et rappés par Turroe, originaire de Bristol. Ses morceaux, quoique corrects, font tâche comparés au reste de la mixtape.

Sinon mention spéciale à quelques Delegates notamment Mad Prolific, Skuff pour "Double You Slash Hackers" (diatribe contre Microsoft !) et à Injanuatea pour son solo hallucinant "Nikki’s Getting Louder". Et n’oublions pas parmi les guests le duo londonien Kapitel, et surtout l’agressif Junior Disprol (du groupe Fleapit) et l’inquiétant Mr. Matrix, tous deux originaires de Bristol.

Cher auditeur, j’espère avoir éveillé ta curiosité avec cette mixtape, et que tu porteras un meilleur intérêt pour ce groupe. Les Delegates Of Culture est un groupe qui ne cherche qu’à progresser, il serait dommage que tu ne puisses pas écouter leurs travaux.

Je ne te le dirai jamais assez que le hip-hop anglais se fabrique énormément de clones à l’instar de son homologue français. Ce n'est pas le cas ici : je te présente une espèce rare et précieuse dans son genre.

PS : thanks Ax-Wax for your information & tracklisting.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1053

Fil des commentaires de ce billet