THE PROCUSSIONS - All that it Takes

Petit coup de projecteur sur ce groupe débarquant de nulle part (ou alors de Denver, Colorado) avec ce maxi 3 titres apparemment auto-produit et néanmoins d'excellente qualité. Difficile même de définir le nombre de ses membres, 3 noms étant crédités sur le premier morceau, un seul sur le deuxième et cinq sur le dernier ; aucun featuring n'est signalé, seul le nom du producteur est récurrent, il s'agit de Stro The 89th Key (grand frère de 88 Keys?).

Why not-mc :: 2002

"All That It Takes" ouvre le bal avec une instru J-Rawlsienne assez classique (pléonasme?) mais très bien ficelée, extrêmement entraînante rappelant un peu le Pharcyde Grande Epoque ou beaucoup plus récemmment Unspoken Heard en plus boosté, avec refrain accrocheur en prime (enfin "accrocheur"... C'est pas Zebda non plus...), juste dommage - et c'est valable pour les trois morceaux - que Stro, une fois ses bonnes boucles et ses bons beats trouvés ne se soit pas donné la peine de varier un peu le tout durant leur 5 minutes de vie.

"Expect The Worst"... Le titre et le contenu pourraient effrayer plus d'un anticonien et si ce n'est pas de soupe dont il s'agit ici, cela reste quand même le pire titre du maxi. Bon, bin un rappeur tout seul nous rejoue ici le coup usé jusqu'à la corde de la mélancolie introspective sur 2 accords de piano, marque déposée par x producteurs-d'il-y-a-10-ans et démocratisé pour souvent le pire. Mais ici c'est acceptable, ça fait vraiment très très Unspoken Heard pour ne pas les re-citer, c'est pas très novateur, mais why not.

Et puis finalement le meilleur pour la fin avec "Move Yer Self", excellent morceau assez soulful avec une rythmique rappellant beaucoup celle de "Don't Play" de J-Live -en mieux je trouve- et un refrain emprunté à Mos Def. Tout cela est très bon enfant, ne vole pas très haut niveau lyrics ("... with the music designed to make you lose yourself, and sooth yourself, and move yourself ... clap your hands ...", etc.) mais on se laisse facilement entraîné par la vaïïïbe trop goude et vla-ti-pas qu'on se surprend à bouger frénétiquement la tête et lever les mains en l'air tout seul dans sa chambre... Mince, c'est bien.

Les amateurs qui se sont sentis visés par les artistes cités plus haut adoreront sûrement, il est de toute façon probable vu leur potentiel qu'on en entende bientôt parler. A suivre.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1192

Fil des commentaires de ce billet