TES - Sound Investment

Fort d'un premier mini-lp, Take Home Tes, ayant fait son petit effet auprès du public dark-hip-hop-co-flowien, Tes nous revient avec un maxi-single extrait de cet album contenant les deux versions de "Sound Investments" et 3 nouveaux titres, plus les instrus - mais ça on s'en fiche.

VF Prods :: 2002 :: acheter ce disque

On commence avec le remix des Neurologists, assez éloigné de l'original. Cette version a beaucoup plus de punch. D'ailleurs, Tes a refait sa partie vocale exprès et se déchaîne littéralement avec son flow nasillard qui tend vers les aigus à la fin de ses rimes, tellement il est trop excité de poser pour Mr Boody et Paws - nan, blague à part il fait vraiment ce qu'il veut avec sa voix, c'est assez impressionant et je le place juste derrière Dose One dans le panthéon des voix-de-canards-qui-déchirent, et loin devant B-Real. Quant à la production elle-même, elle est nettement plus accessible que ce que fait Tes aux machines, avec un beat caisse claire, une basse sombre et des petits scratches au début.

Mais bon, la version originale elle est quand même hhhachement beaucoup plus meilleure. Du lourd, du lent, du pesant (un petit côté "Solipsism" d'ailleurs) et surtout du flippant grâce au pervers new-yorkais qui a tout du farfadet vert vous proposant une ballade nocturne dans sa forêt profonde... C'aurait été parfait pour la B.O. de Blair Witch. Paradoxalement d'ailleurs le sujet du texte colle bien mieux à la version remixée. On enchaîne avec le terriblissime 'Change', que l'on avait déjà entendu sur la compile Projet Chaos et où il volait déjà la vedette à Bigg Jus - étrange présage. Ce morceau est aussi court que bon, c'est une tuerie du niveau de "Acts Of Tragedy", le texte ultra-rythmé, les cors de la mort en fond, les violons, le beat et le passage au piano au milieu... Tout est parfait. Vive lui.

"Even Odds" nous extrait de cette ambiance "chasse à l'homme" avec une prod nettement plus jazzy. Ici aussi l'instru est remarquable : une énorme ligne de contrebasse soutient une mélodie au piano et un petit coup de cymbale vient enrober tout ça, pas besoin d'en faire trop.

Enfin on conclut avec "High Post Sirmx", une instru électro produite par un certain Marcos Cabrat toujours dans la droite lignée de la glauquitude de goût.

Que dire de plus sinon "jetez-vous dessus, dans 5 ans il sera devenu collector" et surveillez de près les sorties de Lex, il est prévu un album, Off On Mondays, pour un de ces quatre...

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1202

Fil des commentaires de ce billet