ATMOSPHERE - Interview

Je pense qu'il n'est plus besoin de vous présenter, Slug, Blueprint, Mr. Dibbs, entrons dans le vif du sujet; avec des morceaux comme "Primer" ou "Lucy Ford" j'ai l'impression qu'il y a une bonne part d'autobiographie dans ce qu'Atmosphere est…

Blueprint & Dibbs : Slug !

Slug : je ne parle pas aux Français.

Mr. Dibbs : ok, alors moi je vais t'expliquer, "Primer" est basé sur l'histoire de ma vie.

Slug : Hé, passe moi le micro, on s'en fout de lui. "Primer" parle d'une fille avec qui je sortais…

Dibbs : (ma soeur)

Slug : et de son mec.

Dibbs : (mon frère). Ils ont filmé le Gumball… depuis l`Ohio.

Est –ce que Lucy Ford existe ?

S : ouais.

Lucy Ford ou Lucifer ?

S : les deux.

Donc, après Lucy Ford ? Lucifer, God Loves Ugly ?

S : l'alcool et les femmes.

Dieu aime les gens laids, Lucifer, l'alcool et les femmes ?

S : ouais.

Ca se tient… et si "God Loves Ugly", pourquoi ?

S : parce que Dieu aime tout le monde, même toi.

C'est très gentil de sa part…

S : oui, Dieu aime Dibbs, regarde le, il est trop laid, regarde ça ! Et si tu le regardes d'assez près, il regarde ce truc qu'il a sur son nez, et il louche. (En effet, il regarde son piercing et se met à loucher).

Alors t'es français ? Les français sont tellement plus intelligents que nous… Mais ils n'ont aucun sens de l'humour.

Oui, on ne peut pas tout avoir…

S : tu as vu, ils ont inventé ce truc là, où tu sautes d'un bâtiment à l'autre… Le truc à la Matrix… Vous êtes cool ! Comment ça s'appelle ?

Je sais pas si ça a un nom en fait… tu n'as qu'à appeler ça "sauter d'un bâtiment à l'autre"… Les filles aiment Slug !

S : j'ai plus de voix.

B : tu viens de dire que "les filles aiment Slug" ?

S : ouais, en quelque sorte, elles kiffent…

Tu penses que les filles aiment Slug pace qu'il colle sa tête sur les pochettes de ses disques ou est-ce que Slug met sa tête sur les pochettes pour que les filles l'aiment ?

(Rires de Blueprint & Dibbs)

S : c'est la première fois que je fais ça sur le dernier album…

Tu l'as fait sur Felt…

S : oui, mais c'est la première année que je fais ça…

Dibbs montre le menton de Slug

D : ça, c'est la raison pour laquelle les filles aiment Slug, le "Soul Patch".

S : le "Flavor Saver"

D : ça a quel goût ?

S : c'est comme une crotte de nez.

Dibbs, Tu as des projets avec les 1200 Hobos ?

D : non, j'ai viré tout le monde. Je les emmerde, tous, sauf un dizaine d’entre eux. Il y a une dizaine de hobo restants, et c'est tout.

Il montre Slug : c'est un hobo…

En fait, techniquement, c'est le dernier emcee qui reste dans les hobos, les autres emcees restants sont des deejays, comme Buck et Sixtoo, donc pour moi ils sont deejays. Le reste, ceux que j'appelle les Faggottees, sont partis.

B : qui sont les Faggottees ?

D : ça je le garde pour mon album ; pour mon prochain album, je cracherai sur tout le monde, je dois dire ce que j'ai sur le coeur.

B : comment ça va s'appeler ?

S : Anticon Sucks

D : nan plutôt Anticon Eat Cock… sauf Jel et Alias.

(Blueprint rit)

Jel était sur Lucy Ford non ? Qu'est ce qui lui est arrivé ?

S : Jel est à San Fransisco.

Pourquoi est-ce qu'il n'est pas sur God Loves Ugly ?

S : parce que mon producteur, c'est Ant, Jel a juste fait quelques morceaux en retour de l’herbe que je lui ai vendu.

Et pourquoi Ant n'est pas sur le "God Loves Ugly Tour" ?

S : Because my Dj’s name is Premier and I’m the guru.

D : pour Jel, son nom est en 3 lettres, comme "God" et là tout est dit...

S : Brothers are confused about other brother’s raps,
but the things ain’t no best than when the gun is capped…

Booya !

Take two and pass, so the blunt will last…

P-P-P-P-P-Premier !

Blueprint : you know my steez…

Et Spawn, il devient quoi ?

S : Spawn ? il tient une épicerie ou un truc dans le genre, je sais pas où il est. Il a quitté le groupe en 1997… J'espère qu'il a un boulot et une famille…

D : Blueprint c'est Spawn en fait.

B : je suis une doublure cascades, j'ai changé de nom en 1997, et Atmosphere était ré-inventé.

S : ça t'apprendra à interviewer des gens qui ont pas encore bu…

Je n'ai pas bu non plus, et je ne bois pas…

S : moi non plus !

D : moi non plus !

Tu fumes de l'herbe ?

Non.

S : tant mieux, parce que j'irais le dire à ton patron.

D : moi non plus. Les autres mentent, je suis le seul qui ne prend pas de drogues.

Tu es Straight-Edge ?

D : non, je fume des cigarettes… Et toi ?

Oui…

Dibbs applaudit

S : Dibbs prend des morphiniques.

D : il est Straight-Edge, ça impose le respect. Tu imagines ? un Straight-Edge français, je savais pas qu'ils avaient des Straight-Edge aussi…

S : moi aussi je suis Straight-Edge (dit-il en allumant sa cigarette)

D : les cigarettes ne sont pas Straight-Edge…

S : si.

D : non.

Slug, quels sont tes projets avec Deep Puddle Dynamics ?

S : rien. Si ils veulent faire un autre album, ils le feront sans moi.

Le premier était excellent pourtant…

S : non. Pas vraiment. je ferais encore des trucs avec Alias, mais pas un album complet… Je me suis imposé une nouvelle règle, je ne fais plus de morceaux qu'avec mes amis.

Donc ce soir un de tes amis est là, Murs, comment est ce que vous en êtes arrivés à faire Felt ? Ca date du moment où tu as posé sur Almost Famous ?

S : oh non, Je les avais rencontrés bien avant, mais on n'avait rien fait ensemble, Murs et moi sommes devenus amis qu'il soit parce qu'on a les même névroses sociales, mais on a juste fait l'album parce qu'on était tous les deux en rage avec nos copines et qu'on veut tous les deux se faire Chritina Ricci… Donc allez, on va rapper !

Slug prend son briquet et l'allume sur mon micro…

S : Sh*t is hot son !

I’mma drop it like it’s hot…

S : Yo Yo Cop dat Mic

Il fait un beat en beatbox, et puis s'arrête.

Donc plus de collaborations en vue…

S : plus avec des gens que je ne connais pas

Ca se tient.

S : ouais. Tu dis toujours "ça se tient" comme si tu t'attendais à ce que je dise que des conneries…

En effet, je ne m'attendais pas à un véritable sens, mais maintenant que tu le dis, ça se tient.

S : ouais !

Donc quels sont les plans pour le futur d'Atmosphere ?

S : tu as une sœur ?

Non…

S : tu vois, le truc d'Atmosphere c'est que sur les disques c'est Ant et moi, pour les concerts, tu sais jamais sur qui tu vas tomber, parce qu'en général les gens ne me supportent pas longtemps, et donc pour cette fois, je suis avec Blueprint, mais à la fin de la tournée il me haïra profondément, et je devrai trouver quelqu'un d'autre…Dibbs sera toujours avec moi parce que je lui ai sauvé la vie, il me doit beaucoup.

Vraiment ? Quand ça ?

S : il y a un an et demi, on était partis chasser ensemble, et je vois un putain de gros ours s'approcher de sa tente, parce qu'il a ouvert un pot de beurre de cacahouètes, et ça attire les ours. Moi je me reposais dans un arbre, je guettais les cerfs et j'ai entendu l'ours s'approcher; au début, je croyais que c'était sa copine, mais c'était pas sa copine, parce que j'entendais les grognements dans la bouche et dans son ventre, donc quand j'ai compris que c'était un ours, alors je suis descendu de l'arbre, et j'ai effrayé l'ours et donc Dibbs est venu vers moi et m'a fait un gros câlin, et il m'a dit qu'il serait mon deejay jusqu'à la fin de mes jours.

Tu penses que c'est une bonne chose de l'avoir comme deejay ?

S : ouais, j'ai de la chance d'avoir Dibbs comme deejay/bodyguard, et puis il va chercher les putes après les concerts, et puis on fait des chose avec elles et il les tue. Tu as déjà tué une pute ?

Oui, c'est pour ça que je suis ici, j'essaie d'échapper à la police française…

S : c'est bien ça…Les policiers français n'ont pas d'armes…

Si, je crois bien que si…

S : oh…

B : tu confonds avec le Japon…

S : oh… Ils avaient pas d'armes avant… Vous devenez complètement américanisés…

Oui, on écoute même du rap américain… c'est fou…

S : maintenant tu dois poser des questions à Blueprint.

Bonjour Blueprint ! J'ai interviewé Vast Aire il y a quelques mois et il m'a dis que tu aurais une part de la production de son album solo…

B : pendant un moment, il était question que j'assure la moitié de la prod, j'ai fait 2 morceaux et y en a encore deux qu'on était censés faire et qui ne se sont pas faites… il le fera avec pas mal de gens différents, mais je n'aurai probablement pas le temps d'en faire autant que j’aimerais… Je voudrais faire un album complet avec lui, c'est un ami, et j'aimerais faire des albums complets avec tous mes rappeurs préférés.

J’ai l’impression que la production prend une plus grosse partie de ton temps que le emceeing…

B : aujourd’hui non… L’année dernière, oui, mais ça fait un moins que je n’ai rien produit… Avant de faire Soul Position avec RJ, je ne faisais que produire, puis j’ai commence à rapper un peu, et maintenant je ne fais qu’écrire, la production est en retrait… De plus c’est difficile de faire du son quand tu es sur la route…

Tu penses que c’est une bonne chose de pouvoir rapper avec Slug … ?

B : je pense que tout est "une bonne chose"… C’est( une bonne chose que je sois ici aujourd’hui, c’est une bonne chose de connaître Dibbs le rasé, c’est une bonne chose que Slug m’ait invite sur sa tournée, j’ai beaucoup de chance parce qu’il me surveille tout le temps, et il est… c’est difficile à dire… mais il fait attention à tout le monde, surtout moi, Je suis content d’être ici. C’est un gars bien, même si il déconne pas mal…

Quels sont tes projets dans le futur ?

B : Soul Position, RJD2 et moi, en Janvier, un nouvel album de Greenhouse Effect, un album instrumental, c’est tout pour l’instant… Tout ça pour le premier semestre 2003.

Slug me montre Deetalx, et me dit : tu dois interviewer Deejay Bird maintenant".

Deetalx est avec nous en ce moment, quels sont tes rapports avec Oddjobs ?

B : je n’ai rencontré Crescent Moon qu’une paire de fois, je peux pas dire que je me sente proche d’Oddjobs, je ne connais personne d’autre que lui, j’ai du rencontrer Adviser une fois ou deux, ils sont vraiment sympas, mais on peut pas dire que j’aie eu le temps de discuter avec eux, ce n’est pas comme si j’avais dormi dans leur canapé pendant une semaine ou si j’avais passé deux mois et demi dans un van avec eux, ce n’est pas pareil qu’avec Slug… C’est comme ça que je reconnais mes amis, si j’ai passé deux mois et demi dans un van avec toi, tu peux être mon ami…Sinon, je t’emmerde.

Considères-tu les tournées comme un bon moyen d’établir des liens ?

B : oh que oui, pouvoir jouer tous les soirs devant des gens différents, c’est une promotion incroyable…

Et ça te plairait de continuer l’aventure en Europe et au Japon ?

B : j’irais n’importe où… Je veux bien aller sur Saturne, si sur Saturne ils aiment le hip-hop, j’irais jouer là bas. "Parlez vous français ?" C’est tout ce que je connais de la France…

C’est un bon début…

B : merci Beaucoup !

Tu vois bien… Merci à toi Blueprint.

D : j’ai la diarrhée.

Ah ?

D: oui, depuis hier soir, et aujourd’hui je suis arrivé à l’hôtel, j’avais envie de chier, et j’avais la diarrhée, et je me suis levé pour regarder, et j’ai foutu de la merde partout dans la salle de bains, sérieusement, partout par terre, de la merde dans la baignoire, sur les toilettes, par terre, c’est pour ça qu’on était en retard, j’ai dû nettoyer, et j’ai bu une bouteille de Pepto-Bismol. Je vais mieux maintenant, et je suis là.

Tu penses que c’est une bonne chose d’avoir la diarrhée ?

D : je savais que je l’aurais à un moment ou à un autre, et je suis arrivé jusqu’en Arizona. L’Arizona est un bon endroit pour avoir la diarrhée je crois… Aussi bon qu’un autre.

J’ai écouté Turntable Scientifics et Random vol.1, ma conclusion, c’est "whoa", quelle est la tienne ?

D : ma conclusion est que la majorité des deejays sont des putain de gamines. Ils n’ont pas de couilles, pas de cœur, pas de créativité. Ils régurgitent les même scratches tout pourris et les même samples et la même merde encore et encore. Et de toute façon, tu sais peut être mieux scratcher que moi, mais est-ce que tu peux me mettre à l’amende ? Finito. Merci Beaucoup (sic).

Tu dois jeter une oreille à Random Vol. 2, parce que mon pote John qui est français, a une interlude, où il parle de ce que j’ai fait à sa femme, et tu seras le seul à savoir ce que je lui ai fait…

Probablement d’autres Français vont l’acheter, et sauront eux aussi…

D : excellent, c’est excellent !

Quel type de musique aimes-tu ?

D : je n’aime pas un "type de musique", j’ai toutes les musiques rythmées par des percussions. Tout ce qui as des grosses batteries, beaucoup de percussions ça peut être n’importe quoi, du putain de hardcore, de la country, du rock, du hip-hop, du punk, du jazz, tout ce qui a des percus qui tiennent le morceau entier.

Et tu es deejay de quelle musique alors?

D : je suis un compositeur. Je compose, les autres scratchent des disques, je compose de la musique. Ce sont des gamines.

Est-ce que tu suis l’actualité, avec les championnats DMC ou ITF par exemple?

D : non, je suis en tournée… qui a gagné ?

Kentaro…

D : c’est qui ?

Un Japonais, le premier asiatique à gagner les DMCs…

D : ouais, ben il doit être bon alors… Je regarde des vidéos, j’aime bien les battles tu sais, mais c’est pas des trucs pour moi… C’est ce que je faisais il y a dix-quinze ans… Mais bon, tu sais, tu peux faire des battles et tout, mais à un moment… tu t’enfermes dans les battles, tu ne fais pas de musique… Tu sais pourquoi ? Parce que t’es une fillette. Sans créativité. La plupart des deejays puent du cul.

Finito ?

D : merci beaucoup.

MC Solaar est de France non ? C’était il y a un moment ça… Je connais pas grand chose à la France, Je vais être franc avec toi, je n’y suis jamais allé…

Et tu aimerais y aller ?

D : oui, j’aimerais bien aller en France, je m’éclaterais bien… Vous avez un truc gastronomique exotique que j’aimerais en France ? Vous avez quel genre de femmes en France ?

S : les femmes en France sont géniales, elles aiment le sexe anal.

D : c’est vrai ?

J’ai bien peur de ne pas pouvoir répondre à cette question…

D : j’aime les femmes, est ce que j’aimerai les femmes françaises ?

Sans aucun doute…

D : je voudrais rencontrer des femmes quand j’irai là-bas… Je veux faire de vilaines choses avec les femmes françaises, c’est tout ce que j’ai à dire…

Et à part les femmes françaises, tu aimerais jouer avec des artistes français ?

D : oui, tout m’intéresse…

Tu es vraiment Straight-Edge ?

Oui…

D : c’est génial… Tous mes potes à Cincinnati sont Straight-Edge, Je suis le seul à ne pas l’être… Mais j’y travaille… Il y a juste les cigarettes… C’est mon seul vice… ça et le sexe…

S : tu es une merde !

Pardon ?

S : Dibbs, pas toi… T’es un gars bien toi, je te tuerai en dernier.

Il crache son bonbon sur Dibbs, qui, en colère, le ramasse, l’essuie sur sa manche et le met dans sa bouche.

S : eh mais tu le croques !

Dibbs lui rend.

S : nan, j’en veux pas tout machouillé… La majorité de ce que j’ai écouté de français était trop passif… J’ai une compilation qui s’appelle Le Flow et je sais qui est MC Solaar, j’ai déjà entendu un gars qui sonnait bien, il a fait un morceau avec RZA qui était pas mal… J’essaie de trouver son nom…

Blueprint, tu as quelque chose à voir avec les français ?

B : j’aimerais en savoir plus, je te connais, mais je t’ai jamais entendu rapper… Si j’entends quelqu’un qui sonne bien, je m’en fous d’où il peut venir… J’ai une question, puisque les femmes française ont inventé le "French kiss", est ce que les femmes françaises embrassent mieux que les femmes Américaines ?

J’ai bien peur de ne pas pouvoir répondre à cette question non plus…

B : mais qu’est ce que tu attends ?

Ben… Elles…

B : on va voir si on peut pas t’aider ce soir… Je vais aller en France, et je te dirai ce que j’en pense…

Oui tu pourrais en parler dans un morceau…

B : oui, je rimerai avec, comme ça tu sauras, et ce sera officiel… Et les frites (NDG : ‘French Fries’) ? Vous faites de meilleures frites ?

C’est différent…

Murs arrive et prend le micro : ouais, mais tu peux toujours courir pour que les gars sur la tournée t’aident avec des sacs !

Remerciements à Dee-Jay Bird, Teal et Mark d'Access Music, ainsi qu'aux artistes...

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1277

Fil des commentaires de ce billet