FOG - Pneumonia / Moon Repellent

Mais où s'arrêtera-t-il ? Voici maintenant que Dose One collabore avec Neil Young. Enfin, non, quand même pas tout à fait.

Ninja Tune / PIAS :: 2002 :: acheter ce disque

La personne qui se cache derrière Fog n'a en fait pas grand chose à voir avec le rockeur canadien, malgré une voix, une façon de chanter et un jeu de guitare quasi identiques. Il s'agit tout bêtement d'Andrew Broder, ancien membre de Lateduster (un groupe post-rock) débarqué du Minnesota, un vieil ami du rappeur de Them et de cLOUDDEAD à qui il doit en partie cette exposition soudaine et cette signature sur Ninja Tune.

Ce premier single, "Pneumonia" est un petit hit en puissance. Fondé sur une expérience réelle pas drôle, la pneumonie de son auteur, le titre est une ritournelle acoustique interprétée à la mode de Neil Young (donc), des scratches dans tous les sens façon Kid Koala en sus. Un chouette cocktail, fragile, touchant et entraînant tout à la fois, présent ici en deux exemplaires : un sous format original et un très légèrement remixé par Coldcut.

Les rappeurs eux, sauterons peut-être ce folk mutant pour écouter aussitôt le titre auquel participe Dose. Ils seront tout à la fois comblés et interpelés : "Moon Repellent" n'est pas mal du tout dans le genre emceeing tourneboulé sur instru déjantée en crescendo, quoique d'une bien moindre intensité que ce que le rappeur a récemment pu faire pour Hood, pour évoquer un autre crossover.

Bilan : un petit maxi trois-titres qui annonce un album déjà qualifié de "post-rap" (??!!?) où Fog, en doux dingue cousin de son protecteur, promet toutes les fantaisies.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1161

Fil des commentaires de ce billet