WHITE COLLAR CRIMINALS - Invest Mentality

Sur Invest Mentality, dirigeant de main de maître les opérations, nos deux malfaiteurs Sankofa et JON ?DOE délivrent à merveille leurs paroles et rivalisent de skills, de textes denses et de charisme.

Indie Pennant :: 2001 :: acheter ce disque

En ouvrant le dossier des White Collar Criminals, on se demande au vu des maquettes et démos collectées comme pièces à conviction ce qui aurait pu nous intéresser dans les précédents délits de ces personnages obscurs. Inculpés pour publication d’album illicite, ces quatre individus peu scrupuleux sont uniquement connus des services des crate diggers avertis pour avoir déjà effectué divers méfaits musicaux sans grande envergure médiatique. Tout d’abord, Michael Milken (Sankofa), membre d’un groupe occulte, The Society Of NIMH, repéré pour quelques casses vinyliques fructueux et un E.P., SA-2, fait en collaboration avec Jim Baker et Charles Keating Jr. (Ognihs et Manic Depressive a.k.a. The Suspended Animators) présents aussi sur le coup et enfin Barry Mankow (JON?DOE), déjà auteur d’un L.P. solo, du L.P. DNA-lysis avec son compère Spon de Double Helix et également membre de The Society Of NIMH.

Nos quatre larrons n'y sont pas allés avec le dos de la petite cuillère, puisqu’ils ont sortis l’artillerie lourde pour un assaut sonique qui fera date. Les Suspended Animators, spécialistes dans le démontage de tympans, se sont répartis l’ensemble de leurs coktails Molotov et font preuve de bons goûts musicaux, dans un style sans fioriture, très homogène sur tout l’album, boucles de piano et de cordes en général très bien aérées, les breakbeats étant énormes et marquants. Chaque morceau est une roquette qui ne fait pas dans le détail, avec quelques morceaux pour souffler ("Timecards", "Multiplicity"), les plages instrumentales sont très agréables ("Time Is Money"), voire indispensables à l’album (l’enivrant "Worse Than Death – 3rd Movement"), seul "The Bridge" est un peu soporifique à la longue. Le remix de 'Mists Of Ko' est plutôt convenu par rapport à l’original, celui très ponk de "WCC Theme Song" est un char d’assaut à lui tout seul !

Dirigeant de main de maître les opérations, nos deux malfaiteurs Sankofa et JON ?DOE délivrent à merveille leurs paroles et rivalisent de skills, de textes denses et de charisme écrasant durant tout l’album. Sans grand rapport avec des histoires quelconques de criminels de bureau, le duo préfère développer des thèmes plus réfléchies. Par exemple "Mists Of Ko" est un conte fantastique hallucinant, "The Fletcher-Munsen Curve" est un point de vue sur la concurrence, "The Voice" et "WCC Theme Song" quant à eux sont nettement plus battle et égotrip et assez jouissifs.

Ces fauteurs de trouble musicaux ont mis tous les atouts de leurs côtés pour réaliser le casse sonore du siècle. Venus de nulle part, ils ont établi un plan, en quinze étapes quasi-sans bavure, qui a de quoi laisser pantois une concurrence souvent moribonde. Action annonciatrice sans doute des prochaines récidives imparables, notre parquet de justice se fera un heureux plaisir de les recevoir à nouveau pour de nouvelles procédures d’instruction.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/710

Fil des commentaires de ce billet