Dossier de Presse

Hip Hop Section a commencé sa carrière en février 1999 sous le nom de Nu Skool, puis de Section Hip Hop de POPnews. Il s'est depuis imposé comme le premier (en temps et en audience) média français consacré aux labels hip hop indépendants. Retrouvez ci-dessous une sélection de ce que la presse papier et web a dit de nous.

GROOVE (Janvier 2003) : il y a des sites de hip hop qui font leur bonhomme de chemin sans fioriture. C'est le cas de hiphopsection qui reste le premier webzine depuis 1999, à parler majoritairement des labels hip hop indépendants. Ici, Edan, Buck 65, La Caution ou Anticon sont des stars et l'on regrettera tout de même le manque de compréhension, propre à ces sites spé, qui snobent les bons artistes rap signés en major. Très bien documenté, notamment les biographies et le flashback du mois, HHS met régulièrement à disposition de nouvelles interviews (DJ Fab, Kohndo, Loaso...), un paquet de critiques sur des tapes ou des disques méconnus (Awol One & Mike Nardone, Factor...) puis des comptes rendus de concerts. Tout en décalage, ce site pointu est pour vous si vous vous jetez chaque mois dans Groove sur la rubrique Waxexpress ou sur les articles Mr Lif ou des Majesticons.

RADIKAL (n° 47, Décembre 2000) : la Hip Hop Section ... n’est autre que le phoenix du fameux site NuSkool. Le webzine explore des scènes plutôt indépendantes et réalise des articles variés : présentation de labels, description de lieux, biographies, interviews... La richesse en informations - plus d’une centaine d’albums et de maxis chroniqués -, les remises à jour régulières, ainsi que la volonté d’innover par la mise en ligne constante de nouvelles rubriques font de ce site l’un des meilleurs de sa catégorie. Le forum, très fréquenté, les sondages, la possibilité de promouvoir des événements ou des artistes (comme celle d’écrire des articles) permettent une très bonne interactivité avec le site. Brillant.

REAL (n° 2, Février 2001) : un webzine avec beaucoup de chroniques de sons obscurs et undergrounds, uniquement US. Très interactif, ce site possède un forum où vous pouvez vous exprimer à loisir sur tout, avec des gens très différents, de différents coins de la France qui AIMENT le hip hop. Il y a aussi des sujets plus globaux, ainsi qu'une récente page présentant l'art du dj'ing et ses protagonistes.

RER (Décembre 2001) : un bon big up aux gars de Hip Hop Section, qui font un boulot monstre sur le net. Ces acharnés du rap dans la langue de Shakespeare ont monté un site très complet sur tout ce qui existe niveau indépendant. On retrouvera donc des news, des bios, des articles, une sélection de CD et mix-tapes sur l’underground cainri. Il vous sera même possible d’aller chatter avec la communauté, et d’envoyer vos maquettes.

MCM.net (Avril 2002) : un e-zine hyper pointu sur le hip hop, sans doute l'un des meilleurs en France. Un peu enfermé sur lui même, mais renseigné sur toutes les actualités dont on parle peu ailleurs. TTC, Buck 65, Company Flow, Thirstin Howl 3, Rack Lo...

100 SITES D'INFORMATION MUSICALE (Thierry Lepin, MBC 2002) : Esthétique et navigation : Des plus sommaires. Ici pas d’animations flash, de galeries, de graffitis ou de délire graphique. Juste de l’info, brut, avec une mise en page carrée et une navigation très simple et fonctionnelle. Contenu : Très riche, très complet, il comporte de nombreuses chroniques de disques, de livres, de films, des interviews, des compte rendus de concert mais évidemment pas de véritables articles de fond. La présentation des rédacteurs vaut le détour pour son humour un brin potache sur le mode : "La seule chose que j’aime mieux que le hip hop c’est ma mère". Le plus : des biographies très fouillées sur des grandes figures d’hier ou d’aujourd’hui, toujours accompagnées d’une discographie qui se veut exhaustive. Le moins : l’absence de contenu sur les disciplines non musicales du hip hop (le graffiti, la danse).

MAGIC! (version online, Mars 2001) : répondant anciennement au nom de NuSkool, le site Hip Hop Section faisait jusqu'à présent partie intégrante du webring de l'entreprenante association POPnews, spécialisée dans les productions de pop moderne. Mais le fossé entre les deux structures s'écartait de plus et plus et commençait à ressembler à la faille de San Andreas. Aussi, profitant de l’attribution d’un nom de domaine et d’un nouvel habillage, le www.hiphopsection.com a préféré prendre le large et débiter son impressionnant flow en solitaire. Pour tenir au plus juste ses objectifs journalistiques pointilleux et pertinents, la rédaction a multiplié ses effectifs par quinze (le calcul est vite effectué, d’une personne il y a de cela huit mois, le groupe compte quinze collaborateurs). Ainsi, l’intransigeant webzine prend l’axe des productions américaines underground et explore les scènes hip hop en marge de la grosse cavalerie des majors. Le sommaire des pages est varié et intelligent. On clique sans retenue sur des interviews de Dj Fab en passant par Mc Paul Barman, des biographies détaillées, des présentations de mixtapes, de riches chroniques… Toutes ces rubriques sont régulièrement mises à jour. Le forum, très fréquenté et la section Dj’s Side, donnent le maximum d’interactivités entre les membres de communauté hip hop. Après les enfants du rock, les enfants de Sidney ont bien grandi.

Chronicart (Avril 2002, extrait d'un dossier sur le rap français) : (...) L'excellent webzine Hip-hop section se faisait récemment l'écho du désarroi qui touche ainsi le public rap en France devant la sclérose qui frappe le mouvement. Nous nous permettons d'en retranscrire un extrait ici : "Le rap français c'est une idéologie. Et comme toutes les idéologies, il nous promet le bonheur. Persuadé d'être l'égal du rap américain, il nous propose de vivre hip-hop, de respirer hip-hop, de manger hip-hop, de boire hip-hop, de pisser hip-hop, de chier hip-hop. Tout est hip-hop et le hip-hop est beau. "Peace, love, unity & having fun", le mot d'ordre du Rock Steady Crew devient aussi creux et mensonger qu'un slogan totalitaire. Car tel est bien la nature du rap français : en plus d'être insipide, il est totalitaire, il est fasciste. Le rap français est un fascisme, il ne supporte ni la critique, ni l'ironie. Le rap français a l'orgueil violent et bas-du-front de ceux qui n'ont rien d'autre". Ces propos à l'emporte pièce sont sans aucun doute l'arbre qui cache la forêt. Apparemment, l'auteur de cet éditorial n'attaque pas des groupes comme TTC ou la Caution, bien au contraire... c'est sans doute eux qu'il qualifie de "dissidents"... Mais qu'est-ce qui provoque ce genre de réactions ? (...)

BALANCE LE SON (Universal, Avril 2001) : pas toujours possible de suivre le mouvement, surtout quand on s'intéresse un peu à tout. Alors, pour se nourrir de vraies infos sur l'underground du hip hop, Hip Hop Section propose chroniques, mixtapes, éditos et autres informations complètes tel que le tracklist des albums chroniqués, des images et des interviews. La hiphop section porte bien son nom et c'est pourquoi les plus élitistes d'entre vous devraient être ravis de découvrir un tel site.

99OCTANE (Septembre 2000) : POPnews s'ouvre au Hip Hop ! Depuis quelques mois, c'est l'excellent site Nu Skool qui revit au sein du webzine spécialisé Indie Pop sous le nom de Hip Hop Sektion, en fait un véritable site complet sur le Hip Hop de qualité, du pointu (Anticon, Necro, Louis Logic...) au moins pointu (De La Soul, J5...). Au programme, des news, des chroniques, des interviews, des dossiers pour découvrir ou pour se rassurer, car non, il n'y a pas que le Secteur Ä sur le web...

NEW FORMS : ce webzine en français présente la nouvelle scène indépendante du hip-hop US. Un contenu irréprochable (articles, biographies, critiques, interview), sur la mouvance la plus excitante du hip-hop actuel.

WEB MARMITE : magazine de hip hop en ligne centrée sur le underground, avec une préférence pour le hip hop électro voire alternatif. Pas mal d'articles et d'interviews forums spécialisés, chat,... le tout présenté de façon très agréable.

FLOWGATE : LE site du hip hop américain indépendant (comprenez hip hop underground échappant au contrôle des Majors), mais qui s'autorise parfois des articles concernant des artistes plus connus. Très bien conçu, avec une interface très claire. Le plus intéressant réside dans les articles de fond ou les biographies d'artistes. Quelques interviews viennent agrémenter le tout. Les chroniques sont d'une qualité remarquable, et surtout évoquent des artistes trop souvent ignorés.

CYBER ZONE (Hors Série Juillet 1999) : le rap est né à New York. Nu Skool, un incroyable site français ultra documenté. Le must...

COURRIER INTERNATIONAL (2002) : Hip Hop Section pour les mordus de rap, voici le webzine du rap made in France, avec un moteur de recherche intégré (en français)

D'après le classement effectué par Alexa en janvier 2003, Hip Hop Section est le webzine hip hop français le plus visité sur Internet.

Publié le vendredi 10 janvier 2003 par codotusylv