TTC - Elementaire

Normalement, le premier album de TTC devait sortir ces jours-ci. Comme toujours dans le monde merveileux du rap, il a bien évidemment été repoussé six mois plus tard, et c'est finalement trois petits titres que TekiLatex, Tido Berman et Cuizinier nous offrent en cet automne 2001. Heureusement, comme ce sont de chics types, les trois compères nous gâtent.

Big Dada :: 2001 :: acheter ce disque

Le maxi précédent, "Léguman", avait complètement pulvérisé le rap français à grand coup de générique de dessins animé et de hip-hop industriel. C'était nécessaire, salutaire, et ça lui a fait du bien. Ce remède de cheval bien appliqué, le trio peut aujourd'hui revenir à plus de classicisme. Il le fait avec un hommage aux quatre éléments du hip-hop, une weed song et une diatribe anti-wack MC. Que des thèmes rap bien connus donc, de toute apparence. Sauf que TTC ne peut s'empêcher d'être TTC, et de faire subir aux règles de très sérieuses entorses.

Comme la pochette rigolote du maxi l'illustre, "Elémentaire" est une élementaire mais habile comparaison entre les quatre éléments de la matière et ceux du hip hop. Le DJ crache du feu, le breaker virevolte dans les airs, le graffeur se confond avec la terre, le flow du MC se change en flot et Nikkfurie assure comme un chef à la production. Ne cherchez plus la production la plus tubesque d'Asphalte Hurlante. Partageur, le MC/producteur de La Caution l'a réservée pour "Elémentaire". Un hit.

Suit "Coffeeshop", où Cuiz se retrouve seul en compagnie de D'Oz. Il est cette fois question de matières illicites sur un beat minimal, métronomique et incisif de Mr. Flash, tout de même agrémenté par des scratches et quelque indienne de passage. Curieusement, le producteur le plus atypique du hip hop en France est convoqué pour le titre le plus traditionnel du maxi. Et ça aussi, il sait faire. Un hit.

Enfin, TTC achève l'album avec "Toi", le plus malin des titres anti-wack jamais entendus dans nos contrées. Rien à dire, entendre TekiLatex s'exciter comme jamais auparavant avec des paroles à la "ça fait longtemps que t'es plus à la mode comme les pin's parlants" est particulièrement jouissif. Et pour compléter le tableau, la production de DJ Fab est absolument irréprochable. Peut-être le meilleur titre du maxi, et le plus pérenne. Un hit.

Maintenant, on arrête de déconner. L'album. Vite.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1208

Fil des commentaires de ce billet