COMPILATION - Walkman Rotation

Cette compilation écrasait la plupart des sorties de l’époque et balayait tous les groupes des "capitales du hip-hop". Plusieurs DJ/producteurs et groupes se sont inspirés des compositions de Walkman Rotation (DJ Vadim, Swollen Members, DJ Mighty Mi…). Bien dommage que le label Conception n’ait pas donné de signes de vie par la suite.

Conception :: 1998 :: acheter ce disque

Avant de parler de cette compilation, gros plan sur le label Conception : créé en 1993 à Seattle pour sortir leurs vinyles, le duo Sharpshooters (Mr. Supreme et Sureshot) passe à la vitesse supérieure quand ils rencontrent fin 95, le rédacteur en chef du magazine hip-hop The Flavor (et DJ à ses heures) Strath Shepard, la petite association Conception devient alors Conception Recordings, L.L.C. Ils signent avec le distributeur Sub Pop Records en 1997, et recrutent quelques MC’s et producteurs de Seattle et à travers les Etats-Unis et le Canada pour étoffer leur catalogue. Ils décident alors de sortir une compilation réunissant leurs artistes et font appel à la sommité J-Rocc des Beat Junkies et à un vétéran obscur de San Diego, le rappeur/producteur/DJ Kutfather, pour poser sur quelques titres.

Après une bonne intro par J-Rocc, suit un morceau d’Eclipse (Ohio) accompagné de son producteur attitré Moss (Toronto) avec en featuring Arcee (également de Toronto). Le morceau est simple, formule beat/basse, dans une ambiance assez freestyle sans que ça soit pour autant frénétique. Eclipse possède un flow nonchalant tandis que Arcee est plus nerveux au micro et fait meilleure impression. L’autre morceau de Eclipse est vraiment du même tonneau. Pour la suite, le producteur Jake One s’adjoint les services microphoniques de Kutfather pour un "No Introduction" puissant suivi de son remix "No Introdeezy" très funky pour une démonstration de versatilité de Jake One. Ce dernier n’est pas en reste puisqu’il produit également le morceau solo de Arcee "Essay On Pseudo-ism" qui est une véritable tuerie en deux minutes top chrono. Egalement présents sur la compil, les Fourfifths, alias MC Sub-Zero (Seattle) et Cuniform (NY), pour le remix du morceau "Earth, Wind & Fire" sorti en single quelque mois avant.

Le remix, signé DJ Ace (Seattle), contient une boucle superbe et enivrante. Viennent alors Samson & Swift qui proposent un morceau très épuré avec un refrain chargé très marquant. Mr. Supreme produit également un morceau "Any Last Words" avec 3D (la moitié des Diamond Mercenaries) en guest. Le morceau est fort, 3D est hargneux à souhait. Kutfather ne se laisse pas enterrer et nous sort "Thoughts I Generate" qui est encore un des nombreux excellents morceaux de cette compilation et un "Neva Scared" minimal avec un beat et un sample de guitare acoustique. J-Rocc en profite pour se déchaîner sur ce morceau et nous fait une démonstration de ses talents aux platines. Third Degree nous balance un morceau à la boucle hypnotique, puis arrive enfin les Diamond Mercenaries de Seattle, composé de 3D et de Black Star, sur un morceau à la production très reconnaissable de Samson & Swift. On peut rajouter pour terminer que le mix de J-Rocc n’est pas trop pénible sur le long de l’album et permet de bien aérer les morceaux.

Cette compilation écrasait la plupart des sorties de l’époque (albums et mixtapes confondues) et balayait tous les groupes des "capitales du hip-hop". Plusieurs DJ/producteurs et groupes se sont inspirés des compositions de Walkman Rotation (DJ Vadim, Swollen Members, DJ Mighty Mi…). Dommage que le label Conception n’ait pas donné de signes de vie par la suite, puisqu’il devait sortir les albums d’Arcee, d’Eclipse et de Samson & Swift.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1125

Fil des commentaires de ce billet