A-TRAK - Interview

La claque fut énorme pour la fine fleur du Deejaying mondial, lorsqu’un un soir mémorable de 1997, un jeune Canadien du nom d’A-Trak, âgé seulement de 15 ans, remporta la plus importante et la plus glorieuse compétition pour un DJ : le titre de champion du monde DMC. Depuis, il a accumulé nombre de trophées dans différentes catégories, en individuel et par équipe, avec son crew les Alliés, avec lequel il a contribué à sortir pendant l’année 2000 un EP, le très remarquable D-Day. Ce ne sont pas là ses seules activités, car débordant d’énergie, le bonhomme trouve le temps de jouer le DJ officiel du groupe Canadien Obscure Disorder, de produire ses breakbeats et de se consacrer à son label Audio Research. L’occasion pour nous de faire un rapide bilan de sa carrière, du présent et de ses futurs projets.

J’ai entendu dire que tu as arrêté définitivement les compétitions, qu’en est il ?

Eh bien disons que je n'ai pas fait de compétitions en 2001 et je n'en ferai pas en 2002. Les compétitions ont occupé la plus grande partie du début de ma carrière et je sens que j'ai accompli ce que je voulais dans ce domaine. A présent je veux me concentrer plus sur l'enregistrement solo et avec mon groupe Obscure Disorder et pour ça j'ai besoin de plus de temps.

Les Allies ont récemment collaboré avec les géniaux anglais Scratchs Perverts pour le championnat DMC catégorie par équipe, comment cela s'est-il passé ?

Je n'ai pas participé à cette collaboration mais je pense que le résultat était assez bon puisqu'ils ont gagné le DMC. Mais personnellement je pense que la routine qu'ils ont fait ensemble est moins bonne qu'une routine des Allies seuls ou des Perverts seuls.

Que penses-tu de l'approche actuelle de leurs sons, du fait qu’ils utilisent de moins en moins les vinyles et se contentent de jouer avec les cellules, les larsens et les fréquences sonores, tu aimes ?

Au début je trouvais ça intéressant mais là j'en ai un peu marre. Moi ce que j'aime le plus c'est les beats juggles et les scratches. Les autres trucs comme le feedback, c'est bien mais à mon avis ça ne devrait pas prendre la place d'une bonne routine. Ce n’est pas central.

Est-ce que vous envisagez une suite à votre collaboration mais hors compétition ?

On verra. Pas à ce que je sache. Peut-être des petites collaborations ici et là mais rien de majeur.

Les Allies ont organisé l'année dernière leur propre compétition The Allstar Beatdown, quelle sont les différences majeures entre les grosses compétitions que sont le DMC et les ITF ?

La différence c'est qu'il s'agit d'une compétition organisée par des DJs. Ca veut dire que du point de vue de la communication et de l'organisation, c'est beaucoup plus "dj-friendly". Et les prix sont bons.

Quelles sont les expériences qui ont vraiment compté dans ton parcours musical ?

Wow... il y en a vraiment trop. Les compétitions ont vraiment joué un rôle central pour moi puisque c'est pour elles que j'ai conçu plusieurs de mes routines. Et j'ai appris de mes erreurs après certaines compétitions. Je pense que mes collaborations avec les Skratch Piklz m'ont beaucoup influencé. Et mes enregistrements avec Obscure Disorder m'ont aussi aidé à me forger un style sur les disques.

Avec quels matériels travailles-tu ? Comment procèdes-tu pour la conception de tes routines ?

J'utilise les Technics 1200, la Vestax 07 pro et les cartouches Shure M44-7. Pour ce qui est de la conception de mes routines, c'est difficile à dire. En général il suffit que je trouve un disque qui m'inspire et le reste se fait tout seul. Mais des fois je commence par avoir une idée dans ma tête et ensuite je dois trouver les disques qui me permettent de la réaliser. Parfois je fais une routine, je la finis en 2 ou 3 jours et ensuite je décide de la remanier plusieurs semaines plus tard, après l'avoir expérimentée à des shows.

Quels sont tes atouts ?

Je pense que mes atouts sont les scratches variés avec beaucoup de combos et les routines très développées et structurées.

Pour ceux qui ne comprennent pas le langage turntabliste, de quoi parlent tes scratchs ?

Je ne sais pas... Ca dépend de mon humeur.

Es-tu un crate digger fou ? Peux tu nous donner de bons tuyaux sur les dernières occases, les bonnes promos et les disques introuvables disponibles en boutique réelle et on-line ?

Non je ne suis pas vraiment un crate digger fou. J'achète quand même beaucoup de disques mais je ne m'intéresse pas nécessairement aux disques "classiques" que tout le monde collectionne. Pour moi c'est plus une question de trouver des disques que je peux utiliser. Les seuls disques que j'achète on-line sont des disques de rap récent que je ne trouve pas en magasin. Je vais sur hiphopsite.com et sandboxautomatic.com.

Récemment tu as sorti un breakbeat Gangsta Breaks. Que retrouve-t-on dessus qui va faire que c’est le break à posséder absolument ?

Pour moi c'est la pochette qui fait que ce disque est vraiment indispensable. Mais à part ça, les beats couvrent plusieurs styles différents et les sons sont variés et bien programmés.

Tu fais quoi pour vivre de la musique, tu animes une émission de radio, tu fais des enterrements de vie de jeune fille ?

Non je fais beaucoup de shows, surtout en Amérique du Nord, et je sors des disques sur mon label, Audio Research. Et j'habite encore chez mes parents, alors ça me suffit pour vivre.

Le DJ actuel qui te met sur le cul, et pourquoi ?

Mixmaster Mike, parce qu'il peut improviser des sets mieux que n'importe qui.

Que peut-on espérer de toi et de ton crew en 2002 ?

En 2002 on va faire beaucoup de shows, moi je vais sortir un album solo et il y aura aussi un album de Obscure Disorder.

Le LP d’Obscure Disorder, ça sera toujours Dave 1 aux beats et Eclipse, logik, I-con aux voix ?

Oui c'est ça. Mais I-Con s'appelle Troy Dunnit maintenant. Il a changé de nom il y a quelques années.

Connais-tu le turntablism français, ou la musique française en général ?

Oui, un peu. Au Québec on entend quand même beaucoup de musique française. Et j'ai rencontré beaucoup de DJs français au fil des années. Je connais Kodh pour l’avoir vu au championnat DMC 2000 et 20001 et je dois dire qu’il est assez bon.

Qu'y a-t-il sur ta playlist en ce moment ?

En ce moment j'écoute le nouvel album de D-Styles, qui va bientôt sortir, le De La Soul, le Ghostface Killah, le Nas, tout le catalogue de OutKast, du Slum Village, le dernier Jay-Z...

A-t-on une chance de te voir, ainsi que les autres membres des Allies sur scène en France ?

J'espère que oui. J'aimerais bien aller en France au printemps. On verra...

Les mots de la fin ?

Merci pour l'interview. Achetez six copies de Gangsta Breaks.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1143

Fil des commentaires de ce billet