EDAN - Primitive Plus LP

Enfin ! Le premier "véritable" album d’Edan vient de sortir chez Lewis Recordings, maintenant vous pouvez mourir l’esprit serein… mais avant de trépasser revenons un peu en arrière ; bien que Primitive Plus soit son premier LP officiel, Edan n’est pas né de la dernière pluie.

EDAN - Primitive Plus

Lewis Recording :: 2002 :: acheter ce disque

Fort de plusieurs maxis devenus classiques, comme le légendaire et désormais introuvable "Sing It Shitface", et d’une multitude de CD-Rs (dont son autre "premier album" non officiel celui-ci Artchitecture) qu’il vendait lors de ses concerts ou qu’il donnait simplement à qui voulait bien l’écouter, le MC de Boston s’est forgé une solide réputation d’artiste à tout-faire. En effet, Edan ne se contente pas de rapper, il produit, scratche et graffe, le tout avec un aisance déconcertante. Ce Primitive Plus LP n’est autre que la suite enrichie du Primitive Plus EP (1999), dont nous vous avions déjà parlé dans nos pages il y a quelques temps déjà ; six nouveaux morceaux sont donc venus rejoindre le tracklisting de rêve de cet album certifié classique avant même d’être sorti.

Fortement influencé par la old school des années 80 et du début des années 90, Edan fournit ici des compositions si fraîches qu’une longue liste d’adjectifs ne suffirait pas à les qualifier tant le résultat est époustouflant, que dis-je, proprement renversant ! Le MC/producteur multiplie les clins d’œil à ses idoles comme sur ‘Ultra 88 (Tribute)’ qui rend hommage au producteur Ced Gee et plus globalement aux Ultramagnetic MCs (Edan imite à la perfection Kool Keith). Chaque morceau se suffit à lui-même, chaque sample est immédiatement accrocheur, tout y est parfait et loin de se résumer à l’exhumation intéressée de clichés hip hop éculés. Edan varie les tempos et oscille entre les rapides ‘Migraine’ ou le précité "Ultra 88 (Tribute)" et les rythmiques plus assagies telles ‘One Man Arsenal’ et autres "Humble Magnificent". Les gimmicks sont légion et s’expriment par de nombreuses références aux grands noms du rap tels que Rakim, Marley Marl ou encore KRS One pour ne citer qu’eux. Le plus incroyable est que Edan est capable de piller le répertoire d’un genre en y apportant une touche très personnelle et réellement innovatrice comme l’utilisation d’une saturation maximale des basses sur "Rapperfection" (avec Mr Lif) par exemple ou encore grâce au prodigieux titre instrumental "A.E.O.C.", simplement envoûtant.

Encore plus que dans sa musique, c’est dans ses textes et son flow que le MC donne la pleine mesure de son immense talent. Imaginez un petit rappeur, blanc de surcroît, et qui retourne les syllabes comme Kool G Rap en alignant des punchlines excessives et acérées. Car Edan est loin de représenter le MC-type perpétuant une soi-disant "attitude hiphopement correcte", il est juste un nerd pouilleux qui ne ressemble à rien mais qui voue un amour inconditionnel au hip hop. Il s’en prend aux internet-heads sur "Key.Bored" sans leur laisser l’opportunité de survivre avec une petite mélodie de piano classique et enjouée comme support. Sur "Mic Manipulator" il décrit avec précision ses skillz de MC : "Well I’m the rhyme regulator / mic manipulator / pterodactyl / there and back to terminate ya / super duper classic for the dickhead gerbil / kids roll out the red carpet / when I flip fresh verbals". Il casse même les clichés du rap mainstream actuel en affirmant haut et fort sur "Sing It Shitface" son mépris pour le r 'n’ b : ‘Instead of r n’ b bitches / I do my hooks with Japanese kids’ et Edan de confirmer ses dires avec la voix d’un enfant japonais en guise de refrain. On pourrait facilement citer des centaines de rimes marquantes, mais Edan doit s’écouter plutôt que se lire tant son flow performant et sans cesse changeant (changement de rythmes et de voix, focalisations délirantes, etc.) rend l’ensemble incontournable.

Si Primitive Plus LP fleure bon les années glorieuses du hip hop, il n’en garde que le meilleur, la créativité en tête. D’aucun lui reprocheront son côté lo-fi extrême, son inclination au bricolage sonore plus que bancal ou son humour grinçant, qu’à cela ne tienne, ils n’ont rien compris. Edan cristallise en sa personne le passé et le futur du rap, qu’on se le dise. Il assure à merveille sur tous les plans et dans presque toutes les disciplines. Véritable terroriste de la rime, Edan incise de profondes plaies sur le corps décharné et puant des rappeurs de pacotille en réinventant littéralement l’egotrip ; son côté "revival" dans la forme masquant des idées et une attitude profondément novatrice. Passionné, expansif, Edan magnifie ses idoles passées et les propulse dans le troisième millénaire tout en s’affirmant comme un artiste majeur capable de captiver ses auditeurs en ne parlant de rien. Primitive Plus LP est un album classique comme il n’y en a que trop peu souvent. Indispensable !

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://hiphopsection.fakeforreal.net/index.php/trackback/1518

Fil des commentaires de ce billet